6,342,392 views 254 on YTPak
19,957 2,314

Published on 18 Dec 2012 | over 4 years ago

Récitation du Coran Sourate Al Baqarah 2
Coran en Phonétique par cheikh Mishary Rashed al Efasy
www.youtube.com/user/nourlislam999
القرآن الكريم سورة البقرة كاملة للشيخ مشاري بن راشد العفاسي

------------------------
Préface:
Sourate (2) "Al Baqara" (La Vache) Médinoise, composée de 286 versets
Au Nom d'Allah, le Miséricordieux, plein de miséricorde.
C'est une sourate médinoise dont la Révélation eut lieu à Médine après l'Hégire; c'est la sourate la plus longue du Coran Sacré, selon l'ordre de classement des sourates du Livre Saint (Al Moshaf). Cette Sourate commence par détailler le contenu des versets de la Sourate "Al Fatiha". En effet, elle nous apprend que le Coran est à l'origine de la bonne direction; cette Sourate mentionne ceux qui ont reçu le privilège de l'approbation d'Allah et ceux, parmi les incroyants et les hypocrites, qui ont soulevé la colère d'Allah. Cette Sourate parle de l'authenticité du Coran et montre que son Appel est une vérité incontestable. Puis elle parle de trois catégories d'individus: les croyants, les incroyants et les hypocrites; ensuite c'est une invitation à adorer Allah exclusivement. On y trouve un avertissement destiné aux incroyants et l'annonce d'une bonne nouvelle aux croyants; ensuite il y est fait une référence particulière au peuple d'Israël: par un appel et un rappel où leur sont rappelés les jours de l'intervention d'Allah en leur faveur, leurs aventures avec Moïse - à lui le salut - ainsi que l'histoire d'Abrahâm et d'Ismaël et de la construction du Sanctuaire Sacré. Ce thème occupe environ la moitié de la Sourate où l'on trouve inséré un discours adressé aux croyants, afin que ce qui est arrivé aux juifs et aux chrétiens leur serve de leçon. Ensuite le discours s'adresse aux détenteurs du Coran pour leur rappeler ce qu'il y a de commun entre le peuple de Moïse et celui de Mohammad, c'est-à-dire le mérite et la descendance d'Abrahâm. L'affaire de la Qibla et autres y sont également mentionnées. Ensuite il est question de l'unicité d'Allah, grâce à un rappel des signes qui prouvent Son existence. Puis il est question du polythéisme, des nourritures prohibées: la prohibition et la licité étant un droit qui appartient à Allah exclusivement. La Sourate explique le fondement de la dévotion, puis mentionne quelques-unes des sentences concernant le jeûne, le testament, le fait de s'emparer injustement des biens d'autrui, les sanctions de représailles, les combats, le pèlerinage, l'alcool, les jeux de hasard, le mariage, le divorce, l'allaitement, le délai de viduité, etc. Cette Sourate parle également du dogme d'une manière générale, tels le Message, la foi en l'unicité d'Allah et la Résurrection. Il y est également question des dépenses, de l'usure, du commerce et de la nécessité d'inscrire les dettes. Enfin la Sourate se termine par une invocation adressée par les croyants à leur Seigneur afin qu'Il les soutienne, les appuie et leur accorde la victoire. Cette Sourate renferme un certain nombre de principes dont nous citerons les suivants: - Le fait de suivre le chemin d'Allah et de mettre en application Sa religion doivent mener au bonheur en ce monde et dans celui de l'au-delà. De plus, aucun être raisonnable n'est censé inviter les autres à la piété et à la vertu avant d'avoir commencé par lui-même. Il faut faire prévaloir le bien sur le mal, et donner la priorité à ce qui est noble sur ce qui est bas. - La religion a trois fondements: la croyance en Allah, la croyance en la Résurrection, et l'accomplissement des actions pieuses - La rétribution portera aussi bien sur la foi que sur la mise en pratique de la foi, la première condition de la foi étant la docilité de l'âme et la soumission du coeur à tout ce que nous a enseigné le Messager. Les non-musulmans n'approuveront les musulmans que lorsque ces derniers auront suivi la religion des premiers. L'autorité légitime doit être confiée à ceux qui sont doués de foi et d'équité et non à ceux qui sont incroyants et injustes. La foi en la religion d'Allah, telle qu'elle fut révélée, exige l'union et l'entente; et, si l'on s'en écarte, on aboutit à la mésentente et à la discorde. On peut réaliser les actions nobles grâce au recours à la patience et à la prière. Quant à l'imitation aveugle, elle est vaine et mène à l'obscurantisme et au fanatisme. - Allah a rendu licites pour Ses serviteurs les bons aliments, et Il en a prohibé certaines choses qui sont néfastes. Seul Allah détient le pouvoir de rendre licite ou de prohiber. Toutefois, ce qui est prohibé peut être licite pour celui qui est contraint (d'en manger), car les nécessités autorisent les choses qui font l'objet d'interdictions, التغابن المنافقون الجمعة الصف الممتحنة الحشر المجادلة الحديد الواقعة الرحمن القمر النجم الطور الذارات ق الحجرات الفتح محمد الأحقاف الدخان

Loading related videos...